Archives de Tag: Printemps des poètes

Mention Spéciale du Jury

« Les membres du Jury présidé par Arthur H, ont eu à coeur de vous décerner – pour la première fois dans l’histoire du Prix Andrée Chedid du poème chanté -, une Mention Spéciale. Ils ont été particulièrement touchés par l’énergie et la liberté de votre interprétation et souhaitaient ainsi vous en féliciter. »

J’ai le plaisir de partager cette distinction, pour la mise en chanson du poème « Multiple » d’Andrée Chedid, que voici:

En attendant la suite de cette aventure,

avec la précieuse collaboration de Virginia B. Fernson: http://www.virginiabfernson.com/ aux manettes pour la musique,

pour faire vivre et partager cette chanson, et d’autres…

img_2471

img_2464

img_5805

Publicités

Vive les printemps qui chantent!

À la lecture du poème « Multiple » d’Andrée Chedid, m’est venu un air de printemps: une révélation, une chanson!

En chantant, au large de « Multiple », sonnent à travers: elle, elles, toutes, les horizons, les temps, les visages, les corps, les turbulences, les embellies, l’immanence de la nuit, moi, multiple, personne, d’ailleurs, d’ici.

J’ai hâte de partager et de jouer cette chanson en live! Pour l’heure, je l’envoie au Printemps des Poètes pour le Prix Andrée Chedid du poème chanté.

Pour célébrer le souffle et le chant…

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Rencontre avec Louis-François Delisse

Rencontre sur le fil des mots et du Printemps des poètes

Mars 2015

Scrabble d' insurrection d'Anne-Marie Pédezert

Alors que Le Parisien titrait: « Soins poétiques » à l’hôpital Charles Foix pour présenter mon installation/performance « urgences poétiques » du Dimanche 8 mars dans le cadre du Printemps des poètes à Ivry, je ne me doutais pas des effets secondaires notoires de mon traitement de texte.

Après ma performance, j’ai accroché au kiosque à musique de l’hôpital, les poèmes écrits par des patients et autres « écriverons » volontaires, affichant à tout vent, une poésie en pleine forme.

Et ce poème « Elégie explosive », me touchant au point de remonter jusqu’à la mèche, l’auteur.

Urgences poétiques d'Anne-Marie Pédezert

Voilà le résultat de mes recherches,  sous forme d’éloge d’élégie et autres bribes.

Sur le fil des mots et du Printemps des poètes, l’hirondelle a déniché l’oiseau rare,  plume bien trempée qui fait couler de l’encre rouge d’insurrection.

Et ce poème « Elégie explosive » manuscrit en lettres rouges me souffle!  Un coup de cœur asséné par ces mots :

Extraits  de Mourir sera-t-il mourir ?
Elégie explosive

« Un jour je m’en irai de mes os
par les racines, les troncs, les ramilles
des grands marronniers de Charles Foix. »

« Un jour je m’en irai de ma peau
sur la barque de mes os. »

« Un jour je m’en irai de mon corps
Par les racines, les troncs, les ramilles de Charles Foix .»

Ça me démange d’en savoir plus sur l’auteur de cette « Elégie explosive » datée et signée. D’où vient ce chant?  D’un patient de l’hôpital ? Oui, c’est sûr, un certain Louis-François Delisse, comme l’indique ce nom au bas du manuscrit. Je googlelise Louis-François Delisse, pour un début de filature sur trame poétique. Curiosité bien placée (curiosité: vient du latin cura: soin) la toile révèle à son tour qu’il s’agit d’un poète français, s’en suit sa biographie et bibliographie. « Louis-François Delisse est un poète français né en 1931 à Roubaix. Remarqué et encouragé à ses débuts par René Char, Henri Michaux et Raymond Queneau, il est l’auteur d’une œuvre marquée par l’Afrique, l’érotisme et le lyrisme. »
Cui-cui, acuité d’hirondelle a déniché l’oiseau rare, plume bien trempée qui fait couler de l’encre rouge sur ce Printemps des poètes, d’insurrection.

Coup de fil à Christelle de l’animation de l’hôpital : « Peux-tu retrouver un patient: Louis-François Delisse ? Il a écrit un poème pour le Printemps, celui à l’encre rouge avec un petit dessin sur lequel j’ai flashé! Retrouve-le, raconte-lui, dis-lui que j’ai envie de le rencontrer»

Nous avons rendez-vous! Paul Eluard le confirme si justement avec cette citation: il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. »

samedi 14 mars 13h30
toc toc
chambre
un lit d’hôpital
comme tapis volant
pour filer une heure
la vie

habla espanol
télé témoin
iPad
photos
son poème
votre texte
la vie
les livres
Lorca
Romancero gitano

urgences poétiques AmP2Run poème au hasard
mon premier Lorca
lecture à voix haute
existe t-il un autre mot?
Déclamer!
habla espanol
poème dessiné
couloir de l’hôpital
les autres patients
je suis très contente de cette rencontre
à demain
je vous apporterai mon recueil LAB[oratoire]
je vous dirai mon Ivry, déclamé

dimanche15 mars 15h
télé témoin
course de vélo
Nice sous la pluie
des violettes de la même couleur que votre chemise
ah, bon ?
vous sentez ?
non
chaleur de la chambre
et Lorca
mon deuxième poème
verde
lecture souffle court
mon livre dédicacé
mon Ivry, du Prévert dans l’air
échange
son livre
à Gambo
Son épouse
poésie, vécu, réel
fatigue
je reviendrai
une autre fois
la prochaine
dédicace quand même
15 mars 2015
à Anne-Marie P2R qui ouvre même les cercueils…
non
qui ouvre les portes même …

urgences poétiques AmP2R
de l’air
ouvrir la fenêtre
l’Afrique
couloir
les autres
la postière
timbrée
humour
vous m’avez fait rater l’arrivée de la course cycliste.

samedi 21 mars, en coup de vent: voilà ce livre écrit en France en 1977

de la mort du lion
De la mort du Lion (éditions des Vanneaux)
Stances-Répétition
Rap
La Lune
Scandaleux
ce que j’écris et qui me vient de l’enfance
la lune
appelle
La lune nous rend naturel
Eclipse
De la mémoire
Images
Langue africaine sans article
Comme dit Lorca: tu veux savoir ce qu’est la poésie?
Regarde là-bas les nuages qui passent.
Vous m’avez lu?
Oui, ce n’est pas facile à dire avec ma voix aujourd’hui, c’est tellement différent…
Eclipse
Poésie ça sonne, ça peint!
Image, son
le poète peint et joue d’un instrument, d’une main il tient le pinceau, de l’autre une petite guitare.
J’adore cette image: le serpent, fourreau de quelle étrange épée (Laurent Albarracin)

Et je découvre son oeuvre: du coeur du 20ème siècle (il cite souvent Guy Lévis Mano et tant d’autres), à nos jours…

013

Depuis cette rencontre, nous faisons CONNAISSANCE, CONVERSATION…

Voilà pour l’entrée en matière:

Delisse et Lorca

Que cette « Elégie explosive » fasse des étincelles…

A d’autres bribes,

d’écho

d’écho

d’écho.

Qui sème le Printemps récolte…

L’hirondelle,
Anne-Marie Pédezert

Piste bibliographique: Louis-François Delisse par Laurent Albarracin, Éditions des Vanneaux, collection « Présence de la poésie » n°7, 2009.

Le cercle du poète retrouvé

Faites également la promotion de votre Page